Interne | Medias

À propos | Pour nous joindre

Directeurs musicaux


Catherine Parr

Percussionniste émérite et enseignante dévouée à la réussite de ses jeunes, Catherine Parr était un choix logique lors de la relance de L'Harmonie Laval - La Relève, qui devient sous sa direction, l'Harmonie Vivace.

Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal en percussions et détentrice d'un Baccalauréat en enseignement de la musique au niveau primaire et secondaire, Catherine amorce sa carrière en 1992, en tant que directrice musicale et formatrice des officiers et des cadets pour les Forces armées canadiennes, fonctions qu'elle occupe jusqu'en 2001. C'est cependant, à partir de 1994, qu'elle entame ce qui devient sa principale occupation en carrière, soit l'enseignement. Elle obtient son premier contrat au Collège Notre-Dame, où elle enseigne les percussions aux jeunes musiciens, en plus de prendre en charge l'Harmonie parascolaire de l'école. Durant son passage de 10 ans au Collège, elle a su transformer la vie de ses jeunes en organisant plusieurs tournées, dont entre autres une participation aux « Magic Music Days » à Walt Disney World en Floride, avec une harmonie de 50 jeunes de deuxième et troisième secondaire. Elle permet aussi à plusieurs jeunes percussionnistes de vivre leur première expérience avec l'Orchestre symphonique de Montréal, lors des matinées symphoniques « Au rythme du tonnerre ».

Catherine Parr se distingue aussi grandement sur la scène musicale en tant que percussionniste. En plus d'être membre de l'Orchestre mondial des jeunesses musicales, elle a eu le privilège de jouer avec de grands orchestres tels l'Orchestre symphonique de Laval, l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières, l'Orchestre symphonique de Montréal et l'Orchestre des Grands Ballets canadiens.

Aujourd'hui, mère de 4 enfants, elle enseigne la musique au Collège Laval et travaille avec des jeunes de première et deuxième secondaire.

Catherine Parr dirige l'Harmonie Vivace de 2009 à 2012 et est de retour pour la saison 2013-2014.

Dina Gilbert

Originaire de la Beauce et titulaire d'un baccalauréat en clarinette, d'une maîtrise en direction d'orchestre et d’un doctorat de l'Université de Montréal auprès de maestro Jean-François Rivest en septembre 2011, Dina Gilbert est une jeune chef remplie de talent et de promesses.

En plus d'occuper le poste de directrice artistique de l’Harmonie Vivace, Dina enseigne la clarinette au Collège de Montréal et pilote l’Ensemble Arkea, qu’elle a d’ailleurs fondé il y a quelques années. Elle offre aussi des formations de perfectionnement en direction d'orchestre aux enseignants lors de cliniques organisées par la Fédération des associations des musiciens éducateurs du Québec.

Artiste dans l’âme, Dina Gilbert est une véritable touche-à-tout. Elle a collaboré à maintes reprises avec de jeunes compositeurs canadiens et a entre autres dirigé plusieurs représentations mettant en scène la projection de films muets à la Cinémathèque québécoise.

Dina a aussi dirigé de grands ensembles tels l'Orchestre de l'Université de Montréal, le Choeur de l'UQAM, l'Orchestre de l'Académie Orford, l'Ensemble Portmantô, de même que le Mihail Jora Orchestra de Roumanie, l'Estonian National Youth Orchestra et le Pärnu City Orchestra d’Estonie.

En apprenant des meilleurs, Dina Gilbert se taille activement un poste de choix parmi l’élite de sa profession et c’est un honneur, pour l’Harmonie Vivace et le conseil d’administration de l’Harmonie Laval, de pouvoir compter sur une directrice artistique aussi dynamique et talentueuse.

Dina Gilbert a dirigé l'Harmonie Vivace pour la saison 2012-2013.

Alain Bisson

Diplômé en musique de l'Université de Montréal et du Conservatoire national régional de Nice, Alain Bisson entreprend sa carrière dans sa région natale de l'Abitibi, où il enseigne la musique pendant plus de neuf ans, puis fonde et dirige différents choeurs et ensembles vocaux. Il s'est également produit sur scène à de nombreuses reprises comme guitariste classique et chanteur soliste.

Par la suite, c'est dans la région de l'Outaouais qu'il enseigne à l'école polyvalente Le Carrefour de Gatineau où il a remis en marche le programme de musique-vent, fondé deux harmonies et stage bands étudiants. Il a également fait partie du jury lors de différents concours musicaux en collaboration avec le Conservatoire de Gatineau. Il est très impliqué au niveau de la vie culturelle régionale. Il fonde et dirige en continuité avec son enseignement Carrefour Musical Outaouais, une harmonie d'adultes qui permet à ses anciens élèves de continuer à jouer après leurs études secondaires. Devant l'enthousiasme régional, de nombreux musiciens de la grande région outaouaise s'y joignent et forment un ensemble de haut niveau. L'ensemble sous sa direction représente chaque année avec brio sa région au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec à Sherbrooke. Il est élu en 2000 au sein du conseil d'administration de la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec et siège comme administrateur ainsi que secrétaire.

Enfin depuis 2003, Alain Bisson enseigne la musique au Collège de Montréal et initie de nombreux jeunes à la musique d'harmonie. Occupant un poste de chanteur au choeur de la basilique Notre-Dame de Montréal, son action professionnelle demeure constante.

Alain Bisson a dirigé l'Harmonie Laval La Relève de 2005 à 2008.

Nicolas Bastien

Nicolas Bastien découvre les cuivres durant son secondaire, où il jouera de l'euphonium avant de passer au trombone. Il poursuit ses études musicales au Cégep de Saint-Laurent avec, entre autres professeurs, Robert Ellis, Albert De Vito et Jean-Pierre Zanelle. Nicolas Bastien suit Albert De Vito à l'Université de Montréal par la suite, tout en participant en tant que musicien et gérant à la Grande Fanfare Classique dirigée par Alain Cazes. Au deuxième cycle universitaire, il étudie un an en trombone avant de s'orienter vers l'enseignement au niveau secondaire, formation qu'il termine à l'UQAM.

Au terme de ce cheminement, Nicolas Bastien se tourne tout naturellement vers la direction d'orchestre, qui est selon lui le prolongement naturel de l'enseignement musical. Après une brève initiation avec Patrick Morin, c'est au cours d'un stage avec Alain Cazes au camp musical d'Asbestos que la direction musicale devient sa passion.

Enseignant à l'école Curé-Mercure de Mont-Tremblant et visant l'enseignement collégial comme prochaine étape de carrière, Nicolas Bastien entretient de grandes ambitions pour l'Harmonie Laval La Relève, qu'il entrevoit déjà comme un modèle à suivre au Québec pour la formation de jeunes musiciens et musiciennes.

Nicolas Bastien à dirigé l'Harmonie Laval La Relève de sa fondation en 2003 jusqu'en 2005.